en   fr
    
RTR - RUSSIANTEAROOM GALLERY

expositions


« Regarde moi dans les yeux »

17 février- 6 avril 2009
Galerie RTR

Exposition photographique de groupe
avec Oleg Dou, Marina Lapina, Sergey Maximishin, Evgeny Mokhorev, Evgeny Petruchansky, Margo Ovcharenko, Igor Savchenko et Dasha Yastrebova

« Un portrait n'est pas une ressemblance. Dès lors qu'une émotion ou qu'un fait est traduit en photo, il cesse d'être un fait pour devenir une opinion. L'inexactitude n'existe pas en photographie. Toutes les photos sont exactes. Aucune d'elles n'est la vérité. »  - Richard Avedon

Un jeu infini de miroirs, comme dans un palais des glaces : l’objectif et le modèle se regardent, le photographe regarde le modèle, le modèle regarde le spectateur, le spectateur observe le modèle et le photographe à travers l’image. Qui est le maître dans ce jeu ? Qui est le guide et qui est le guidé ?  Avec l’exposition photographique « Regarde-moi dans les yeux », la galerie RTR vous propose de vous abandonner à ce jeu ensorcelant.
Cette exposition est en même temps une tentative d’étudier la question de l’identité de la photographie russe. A travers des portraits de compatriotes, les photographes représentés ici approchent  la loupe de l’œil pour répondre à deux questions en miroir : « qu’est-ce qu’un portrait de Russe ? »  et, « A quoi ressemble la photographie russe » ?

Le portrait est, peut être, le genre dans lequel le photographe se livre le plus, jusque dans son intimité. Il nous raconte une histoire d'une manière la plus condensée possible. C’est en tout cas ce que font, avec leurs écritures distinctes et affirmées,  Sergey Maximishin, Evgeny Mokhorev, Igor Savchenko et d’artistes plus jeunes mais pas moins convaincants comme  Oleg DOU, Dasha Yastrebova, Margo Ovcharenko, Marina Lapina, Evgeny Petruchansky. Tous sont des photographes qui affirment dans leur œuvre une préférence pour le portrait, jusqu’à pour certains comme Evgeny Mokhorev, Oleg DOU, Marina Lapina, Margo Ovchenrenko se consacrer exclusivement à ce genre. En juxtaposant les images d’Evgeny Mokhorev, qui depuis plus de 15 ans met en scène les enfants et les adolescents de Saint-Pétersbourg et celles de Margo Ovcharenko ou Dasha Yastrebova , on commence à retracer l’évolution du regard photographique. Entre classique, moderne et contemporain, les artistes russes se cherchent, s’expriment et nous livrent des images raffinées, avec une identité forte.